PORT ESPIGUETTE
Le forum qui dit tout sur le port privé du camping de l'Espiguette, sur la pêche, la chasse et la plongée de Palavas à Fos 
PORT ESPIGUETTE Index du Forum  
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
LA MECANIQUE
Aller à la page: 1, 2, 313, 14, 15  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PORT ESPIGUETTE Index du Forum -> GENERALITES -> TOUT LE MATERIEL NAUTIQUE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
biscotte
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 19 Mar - 17:28 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant


Bonjour,
Pour tracter le bateau, il faut des prises en bon état.
Voici le branchement europeen.
a+
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 19 Mar - 17:28 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Lun 22 Mar - 21:56 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Je vais continuer sur le sujet du redémarrage. Pour cela il faut une batterie impeccable  Question
La première condition,  la batterie doit être adaptée au moteur.  Il faut suivre les recommandations du constructeur et s'équiper d'une batterie en adéquation avec l'alternateur. Dans le cas contraire ce dernier s'usera prématurément et la batterie risque de ne pas être au rendez-vous.
Une fois la puissance de cette dernière établie, il est préférable de s'équiper d'une batterie marine. Elles sont étudiées pour avoir des performances maximales pour un encombrement et un poids minimum. La puissance de démarrage est optimale. Conçues pour le milieu humide, elles sont plus résistantes aux vibrations et leur longévité est supérieure. Sans fuite et sans entretien elles acceptent une décharge profonde. Enfin, elles garantissent un taux d'autodécharge très faible. 
Elles sont faite pour notre usage.  Cool
Je vous recommande l'entretien suivant.
En fin de saison, vous la débranchez, vous nettoyez et vous la chargez bien. Vous la stockez dans un endroit sec. En début de saison, vous la nettoyez, vous la rechargez, vous mettez des cosses neuves si nécessaire, vous vérifiez les contact et vous les enduisez de vaseline 
(seule graisse neutre que tout bon marin à toujours dans sa poche  Laughing )
J'en vois déjà certains qui ricanent. C'est vrai que ça marche très bien avec une batterie de 2cv et qu'il n'y a jamais de problème. C'est ce que vous croyez. Moi, sur mon bateau orange, il m'arrive souvent d'aller chercher au large des bateaux qui ne démarrent plus après une belle partie de pêche. Et là, en plus du défaut de démarrage, plus de radio et plus de guindeau pour remonter l'ancre.
Et  pas question de pousser en seconde  Mort de Rire . Rappelez vous surtout une chose: les batteries de maintenant ne préviennent pas  Embarassed .
Une fois la bonne batterie rechargée à bloc et montée correctement, il faudra vérifier la partie mécanique. Mais là, ça fera l'objet d'un autre post.
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 10:34 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Toujours avant de mettre votre boat à l'eau, nous allons poursuivre les vérifications et préparatifs qui seront déterminant pour les premières navigations.
Aujourd'hui la direction:
Vérification simple et élémentaire. Pourtant, il arrive qu'on ne la fasse pas  Sad
Il faut vous assurer que la direction fonctionne correctement (à droite et à gauche). En effet, il nous est arrivé de voir certains partir en reculant tout droit de notre mise à l'eau et se retrouver comme des C... au milieu du canal, même pas capables de revenir en avant au ponton.  Mort de Rire
Une fois vérifié le bon fonctionnement, il est important de démonter le boulon d'entrée du câble dans le support moteur et d'y injecter sans retenue du dégrippant genre W40. La pression doit faire sortir la crasse. Ne pas mettre de l'huile et encore moins de la graisse. Le mélange oxydation, sable, sel et gras est fatal  Crying or Very sad . L'autre côté, la partie extérieure en inox qui sort du support moteur, doit être bien nettoyée et passée elle aussi au dégrippant. 
Il se vend un soufflet pour la protéger. J'ai essayé mais  il n'a tenu que quelques semaines. En plus il réduit le rayon de braquage. C'est de la M...  Bannir
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 12:18 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Pour éviter tout problème de ce genre, ne pas y toucher et mettre une pompe de cale à 20 € qui peut rendre de bons services le jour où on prend une vague par derrière  Embarassed  ou tout autre problème permettant à l'eau de rentrer. 
J'en connais un qui a fait couler son bateau 3 fois. Une fois à la mise à l'eau du camping, une fois aux épis. Ces fois là, le bateau s'est juste posé sur le fond sans disparaître. Mais une fois c'était à 3 km au large. 
Il s'est inquiété quand l'eau passait par les vide-vites et qu'il a vu les coffres plein d'eau  Mort de Rire . Mais la Bonne Mère veillait, les collègues aussi sur la CB. Ce n'est qu'une fois remorqué sur la mise à l'eau de la Grande Motte qu'il a remarqué le bouchon sur le plat-bord arrière et qu'il s'est rendu compte que dans la précipitation, il avait même oublié de remonter l'ancre.
A ce camping, nous avons un vécu qui devrait permettre d'alimenter ce forum pendant de longs hivers  Mr. Green
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Mer 24 Mar - 19:17 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Je vais continuer dans l'entretien du moteur et rentrer dans le vif du sujet: le premier entretien de la saison avant de démarrer.
Il ne faut pas oublier que lors de l'hivernage, de l'huile a été injectée dans les cylindres. De plus, après 5 mois d'arrêt, une certaine corrosion s'est faite. Je préconise, là aussi, de faire le premier démarrage tranquillement sur la remorque. Il y en a encore beaucoup trop dans ce camping qui prennent l'unique ponton du port pour un atelier de réparation. Si la sortie d'hivernage a bien été faite, la première mise à l'eau ne doit poser aucun problème et on "n'emmerde" personne.
On met des bougies neuves. Les anciennes sont grasses, usées et sales après une saison et oxydées après un hiver.
Donc, la batterie ayant été rechargée à bloc, les bougies étant neuves, il reste qu'à ouvrir l'eau de refroidissement. Là aussi j'en vois trop qui démarrent à sec. Ça doit réveiller les pales de la turbine après 5 mois de léthargie  Shocked . Faut pas s'étonner si elles restent collées au corps de la pompe  Sad


Et on tente le démarrage (SVP pas pendant l'heure de la sieste  Razz ). Ca doit péter le feu dès les 3 ou 4 premiers coups de démarreur. On laisse tourner tranquillement et on injecte dans les entrées d'air une huile de nettoyage interne. On refait un petit graissage des points essentiels et surtout on passe sans retenue du W40 sur la tête motrice, intérieur et extérieur. 
Ce brumisage sera fait toutes les 20 heures, mais là on rentre dans l'entretien courant qui fera l'objet d'un autre post.  Cool
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Dim 28 Mar - 11:04 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

ENTRETIEN DU MOTEUR


Le moteur de notre bateau a besoin d'un bon entretien annuel. Il est important et doit donner ça:





Dans un post explicite, je vous développerai tout ce qu'il faut faire pour garder un moteur en très bon état  Okay  
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Dim 28 Mar - 20:20 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

ENTRETIEN DU MOTEUR

Une fois par an, généralement en débutant la saison, il est nécessaire de faire l'entretien suivant. Il permettra à votre moteur de vieillir tranquillement et de ne pas vous laisser tomber sans prévenir.
Tous les 3 ou 4 ans, pour nettoyer l'intérieur du refroidissement du moteur, le faire tourner dans un bidon d'eau où vous aurez mis 5 litres de vinaigre blanc. Attention à la montée en température de l'eau.
Enlever le capot et les deux flasques de la tête motrice.
Le point le plus important est la dépose de l'embase. En effet elle renferme une toute petite pièce à "2 balles" qui s'use et qu'il faut changer régulièrement. Défectueuse, elle met en péril votre moteur. Elle peut lâcher à n'importe quel moment. Elle alimente la pissette. Vous l'aurez compris, il s'agit de la turbine de refroidissement. Centrée sur l'axe de transmission et enfermée dans le corps de pompe il faut pour y accéder tomber l'embase. Pour cela, il faut désaccoupler dans la tête motrice l'inverseur marche avant - marche arrière et dévisser les gros boulons (4 + 1 ou 2) au dessus de la plaque anti-cavitation. L'axe de transmission doit glisser de la tête motrice et l'embase doit descendre. Le corps de pompe est fixé généralement par 4 boulons. Une fois sortie on voit la fameuse turbine. Elle doit être en parfait état et les ailettes doivent rester souple. Le corps de la pompe, en inox, ne doit pas être rayé ni brûlé. On vérifie le joint torique. Au remontage on graisse tous les boulons et l'intérieur de la pompe. Pour faire rentrer la turbine, on fait tourner l'arbre. Pour remonter l'embase on graisse l'intérieur de la montée d'eau (la partie de la pompe qui envoie l'eau de refroidissement dans la tête motrice), le joint d'échappement qui est resté sur la partie moteur et les cannelures de l'arbre (moins une pour que l'air s'échappe au montage). Attention à ne pas pincer le joint d'échappement. En entretenant ainsi tous ces boulons, ils pourront se démonter sans problème le jour où il faudra changer la turbine (en général tous les 5 ans). Une autre école veut qu'on ne graisse pas les boulons mais qu'on les monte à la colle. Ainsi le sel ne se met pas en croute avec la graisse. Ne pas oublier d'accoupler l'inverseur.
L'embase sera vidangée tous les deux ans mais son niveau sera vérifié tous les ans. Le remplissage se fait par la vis du bas pour éviter les bulles d'air. La vis aimantée doit être nettoyée de toute la limaille éventuelle. Trop de limaille est un mauvais signe.
L'hélice doit être déposée et son axe nettoyé soigneusement puis graissé avec de la bonne graisse marine.
Les bougies seront changées tous les deux ans (pour une utilisation de moins de 50 heures). Si le moteur est un injection, attention à ne pas mettre l'électrode devant l'injecteur. Pour cela faire un repère au feutre sur la porcelaine.
Les moteurs étant de plus en plus sophistiqués pour répondre aux normes d'antipollution il est recommandé de monter à la sortie du réservoir un filtre décanteur. Il sera changé tous les ans.
Autre point important, toutes les anodes seront démontées et nettoyées. Elle doivent se détériorer rapidement au profit du moteur sinon, c'est lui qui va s'oxyder. Pour cela, les boulons de montage seront parfaitement nettoyés et remontés à la graisse neutre (vaseline). La conductivité électrique doit être vérifiée avec un appareil de mesure. La résistance doit être nulle pour que l'électricité statique circule et permette l'oxydation des anodes. 
Il en est de même avec les câbles de masse. Leur fixation sera démontée et parfaitement nettoyée. La conductivité sera vérifiée, toujours pour permettre la circulation de l'électricité statique.
Les contacts électriques seront vérifiés et nettoyés si nécessaire. Une protection avec de la graisse neutre est nécessaire.
Le ou les thermostats seront démontés et nettoyés. Vous soufflez à travers: l'air ne doit pas passer. Vous le mettez dans une casserole d'eau et avec un thermomètre et en chauffant vous vérifiez qu'il s'ouvre bien et à quelle température (65° c'est bien).
Vous vérifiez le niveau d'huile du trim.
Vous dégraissez la tête motrice avec un produit spécial de nettoyage.  
Une fois dégraissée vous la brumisez avec du W40. Vous refermez tous les capots et vous brumisez l'ensemble de W40. Ce brumisage sera fait toutes les 20 heures d'utilisation ou tous les deux mois.
Ainsi, votre moteur ne s'oxydera pas et les boulons essentiels seront accessibles. Vous le connaitrez mieux et avec une telle surveillance, vous pourrez déceler assez tôt un signe de mauvaise augure.  Okay  C'est lui qui doit vous ramener quand vous êtes à plusieurs kilomètres de la côte.  Sad
Il en va de votre sécurité  Cool  surtout quand le mauvais temps se lève.
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Mer 21 Avr - 15:47 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

ENTRETIEN


Voici une des surprises de début de saison. Ça vient de m'arriver. Direction bloquée: verdict: la colonne entre le volant et la crémaillère complètement grippée.





J'ai tout démonté. Ça donne cela:





Tout a été dégrippé, nettoyé et remonté. Et ça fonctionne  Razz
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Jeu 22 Avr - 08:24 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

ENTRETIEN DU MOTEUR:


C'est fait, le moteur est prêt. Voyez les étapes:
Embase tombée, pompe et turbine vérifiées.

Tête motrice dégarnie et entièrement nettoyée. Anodes et fils de masses vérifiés au niveau de la conductivité.

Les 2 thermostats ont été nettoyés et vérifiés: ouverture à 60° pour un et 65° pour l'autre. C'est bon.

Reste maintenant toute la coque et l'intérieur des coffres.
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Dim 24 Oct - 17:41 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

HIVERNAGE 


Après avoir développé l'entretien de la coque, l'entretien du moteur, le premier démarrage de la saison et d'autres conseils d'utilisation, le moment est arrivé de parler de l'hivernage. Cette opération est nécessaire pour s'assurer d'une bonne saison prochaine et surtout d'un bon démarrage dans quelques mois.
NOTA: Ayant un moteur Evinrude j'utilise des produits de la marque. Je pense qu'ils sont bons pour tous les autres moteurs, mais que l'on trouve des produits dans chaque marque et des produits hors marques moteurs. A vous de choisir mais surtout prenez des produits pour moteur de bateau. En effet, ils sont, plus ou moins, traités pour combattre le sel. Un produit élaboré pour les moteurs de voiture n'aura pas cette propriété. Il fera son effet sur l’instantané mais aura des conséquences désastreuses sur le long terme. L'exemple le plus probant est l'huile de mélange du carburant. 
Ceci étant dit nous voilà dans le vif du sujet.


Le bateau sera hiverné réservoirs pleins: carburant (s'il est fixe, sinon le vider et le sécher) et d'huile. La condensation ne se créera pas. Si de l'eau rentre dans la carburation, les conséquences seront désastreuses. Cela va de la mauvaise carburation à l'explosion de la tête motrice, si si, je l'ai encore vu cet été. 


INGREDIENTS ET MATERIEL 


1 – huile hivernage : STORAGE FOGGING OIL marque OMC
2 – huile nettoyage cylindre : ENGINE TUNER marque BOMBARDIER 
3 – huile d’entretien surface : W40
5 – produit stabilisant carburant : STA-BIL marque GOLDEAGLE


OPERATION


- Mettre le stabilisant dans le carburant (5) 
- Faire le plein du réservoir essence et du réservoir d'huile. 
- faire tourner le moteur pendant une demie heure à l’eau douce.
- pendant ce temps là : 
- décrassage moteur avec le produit Engine Tuner (en spray avec canule – huile 2). Cela à pour effet d'éliminer le surplus de calamine dans le moteur, notamment au niveau des gorges de segment et des têtes de piston. On améliore la dépression, le ralenti et l'accélération. Cette opération se fait moteur tournant, en température, au ralenti (ne surtout pas accélérer). On introduit le produit par les entrées d'air à l'avant par impulsions courtes (2 à 3 secondes) et sans faire caler le moteur. Pour un V4 on peut introduire la moitié de la bombe. Ensuite on stoppe le moteur et on laisse mariner pendant 3 heures. On remet en route toujours au ralenti pendant 10mn le temps d'éliminer le surplus de produit.
- A la fin mettre l’huile (1) dans les entrées d’air à plusieurs reprises. Ne pas faire caller le moteur. Quand il fume bien l’arrêter. NE PLUS LE DEMARRER.


- Graissage:  de la direction –  de la colonne –  du capot,
- Démonter la direction au niveau du moteur et la nettoyer avec l’huile (2) – La graisser avec dégrippant W40.
- Brumiser la tête motrice  et l’extérieur avec l’huile (3).
- Débrancher la batterie – Mettre en charge


Il ne vous reste plus qu'à mettre un peu de vaseline sur les contacts électriques de l'ensemble du bateau et de bien sècher tout le matériel et l'intérieur des coffres.
Passez un bon hiver  Cool
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Dim 24 Oct - 19:49 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

AMELIORER LES PERFORMANCES ET DONC LA CONSOMMATION:

Acheté neuf en 2000, je viens de faire ma onzième saison avec mon bateau. Au fil du temps, j'ai effectué quelques modifications et mise en oeuvre quelques astuces; Le but étant d'améliorer les performances donc de consommer moins. Si certaines sont simples, d'autres vous seront impossibles car réservées à ce type de moteur. Mais dans tous les cas, vous risquez d'y trouver votre bonheur. Mais ce qui est sûr, c'est que vous aurez des chiffres et des mesures attestant des gains.

AMELIORATION DU COMPORTEMENT:


Pour naviguer vite, il faut que le comportement de la coque soit irréprochable. Hors ce n'était pas le cas de mon bateau. Je rappelle qu'il s'agit d'un Cap Ferret, B2 Marine, 5.50 open motorisé par un 90 cv ficht ram Evinrude. Le réservoir fixe de 100 litres a été placé d'origine dans le coffre arrière. Si vous ajoutez les 145 kg du moteur et la bonne dizaine de la batterie, vous comprendrez qu'il était déséquilibré. Il avait tendance à baisser du cul et surtout à taper du nez sur le clapot.
Suivant des conseils, j'ai essayé les ailerons sur le moteur et de toutes petites cornières sur l’arrête en bas du tableau arrière. Je suis allé jusqu'à mettre des sacs de sable sur l'avant. Si le comportement était légèrement amélioré et le déjaugeage plus rapide, les performances diminuaient. La solution a été de recentrer le poids sans en ajouter. La batterie ne doit pas être déplacée car elle doit être au plus prêt du moteur (question de résistance du câble). Donc le réservoir inox a été enlevé et remplacé par un réservoir de 90 litres sous la console centrale. Le résultat est net: la coque déjauge mieux, passe mieux la vague et éclabousse moins.



AMELIORATION DE LA VITESSE:



Le moteur était un 90 cv. Sur ce modèle, les 75, 90 et 115 sont identiques, seule la cartographie (programme informatique de gestion) est différente. Après avoir pris toutes les performances depuis son achat, en 2004 j'ai fait changer la puissance et nous sommes passés en 115 cv (juste un coup d'ordi). Le moteur a été monté en hauteur (lors de l'achat j'avais déjà demandé un montage haut et nous l'avons encore surélevé). On a gagné 700 tr/m et 4 nds. Les tours moteurs étant trop haut (5900 tr/m) nous avons changé l'hélice de 17 pouces d'origine (aluminium) pour une 19 en inox marque VIPPER.  Nous sommes revenus à 5700 tr/m tout en gagnant encore plus de 2 nds, soit 40.2 nds. 
En 2005, j'ai ajouté du téflon à l'antifouling. Le gain a été immédiat: 7 nds soit 47 nds à 5700 tr ou 500 trs/m en moins pour la même vitesse et un comportement marin plus confortable.

TOUT CELA EN CHIFFRES:


VITESSE / TOURS MOTEUR


DEJAUGEAGE: à l'origine: 3250 trs/m à 15 nds- en 115 cv: 3000 trs/m à 14 nds - avec le téflon: 3000 trs/m à 19 nds
à 4000 trs/m :     "                              24 nds         "                            27 nds                  "                          30 nds
à 5000 trs/m :     "                              32 nds         "                            35 nds                                              50 nds




INCIDENCE SUR LA CONSOMMATION:




Pour qu'un consommation soit comparable il faut connaitre le programme d'utilisation du bateau. Vous connaissez la coque et son moteur. Pour l'utilisation, je ne fais de ski, je ne tracte pas, je ne fais pas de traîne et nous nommes souvent deux. Je navigue entre 3500 et 4500 trs/m.
La première année j'ai eu une consommation moyenne de 5.70 litres/heures (période de rodage).
La deuxième et la troisième année la moyenne est passée à 5.30 puis à 5.53 l/h.
En 2004, lors du passage en 115 cv la moyenne est passée à 6.66 l/h.
En 2005 et 2006, alors que j'ai commencé à mettre du téflon dans l'antifouling, la moyenne a baissé à 6.15 l/h puis à 6.09.
Depuis, les ans se font un peu sentir et j'arrive maintenant à 7 litres/heure.


Avouez que pour un 115 cv qui monte à 47 noeuds, 7 litres à l'heure c'est pas mal  Rolling Eyes
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Mer 27 Oct - 18:56 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Pour répondre à ta question: la coque seule fait 650 kg. Donc si on ajoute le moteur, le réservoir plein, la batterie et tout le bazar (je ne parle même pas des poissons ...) on arrive à la tonne.
Pour revenir aux performances et surtout à la consommation, je tiens à préciser aux non-initiés que le Ficht Ram (injection haute pression) de chez Evinrude est un 2 temps. Je suis un inconditionnel de cette technologie car je pense qu'il y a trop de pièces mécaniques en mouvement dans un 4 temps. De plus, ils sont plus lourds et moins vifs. Si à bas régime ils sont moins silencieux, c'est le contraire à plein régime. Comme vous le voyez, les consommations sont comparables entre les 2 temps à injection haute pression et les 4 temps.
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
CHISPA
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mar 2010
Messages: 3 386
Localisation: ESPIGUETTE
Sexe: Masculin
ça donne la pêche
Votre âge: 62 ans

MessagePosté le: Jeu 25 Nov - 19:36 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Il y a 2 temps et 2 temps. Les premiers étaient équipés de carburateurs. Je consommais 16 litres à l'heure avec un 60 cv Evinrude. Puis il y a eu les injections un peu moins gourmands. Maintenant il y a les injections haute pression (E-tec chez Evinrude et Optimax chez Mercury). Pour les autres marques je ne connais pas. Ce qui est sûr c'est que la consommation de ces derniers est comparable avec les 4 temps. Je connais un 4 temps Honda de 90 cv et un 4 temps Yamaha de 100 cv, la consommation tourne entre 6 et 7 litres à l'heure. Au ralenti, un 4 temps sera plus silencieux qu'un deux temps injection haute pression mais à haute régime ça serait le contraire. Pour la pêche à la traîne, un 4 temps s'encrassera moins qu'un 2 temps. En macanique, un 2 temps est beaucoup plus simple qu'un 4 temps; pas de soupape, pas de courroie de transmission, pas d'arbre à cames ... donc moins sujet à des pannes mécaniques dans la tête motrice. Un 2 temps sera plus léger et plus vif.
Maintenant, si ton budget te fait regarder des 2 temps ancienne génération (carbu ou injection simple), orientes toi vers les 4 temps. Honda et Yam sont les plus répandus avec un bon rapport qualité/prix. Si le moteur a beaucoup d'heures, trouves le avec une garantie et tires lui dessus au maximum durant cette période. Sur un 550 compte au minimum un 90 cv car sinon, tu vas ramer ...
_________________
Mon Dieu, faites que j'attrape un poisson si grand que je n'ai plus besoin de mentir !
Revenir en haut
ordinasud
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 26 Nov - 18:17 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

la conso est en fonction du rapport poids puissance j'ai un open 5.70 avec un yam 130 2t de 1997 et je tourne a 10l /h avec un 130 moitié gaz et un 60 au taqué ya pas photos le 60 va consommé plus    
Revenir en haut
ordinasud
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 26 Nov - 19:57 (2010)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

c'est un carbu et le calcul est fait qu'avec le carburant que je remet sur une sortie avec 3 personnes a bord pas de pêche a la traine ni de ski nautique.
Revenir en haut
Charly34
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Fév - 08:00 (2011)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

L'avantage de Mercury c'est qu'il ne fabrique que des moteurs de bateaux
Au contraire des Honda, Zuzuki, ou yam qui eux fabriquent de la tondeuse à gazon au moteur de moto en passant par l'automobile.
Chez Mercury ce sont de véritables spécialistes du moteur marin,  ceci dit je ne veux pas dire que les autres marques sont inférieures.
Après ce n'est qu'une question d'opportunité, si le bateau avait été équipé d'un Yam avec la même promotion nous aurions surement
un Jap au cul et pas un Americain Laughing

Pour avoir un de ces bateaux il en reste encore quelques un en bretagne il faudra débourser entre 21500 et 23500 euros
Serie limitée dont trés peu d'exemplaires fabriqués, facile à reconnaitre, si vous me croisez vous n'aurez aucune excuses,
faudra faire coucou Wink
Revenir en haut
arlatan 13
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Fév - 21:06 (2011)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Tu as un beau bateau .
Sans polémiquer, les meilleurs moteurs en IB, sont a l'origine des moteurs de tracteurs, ou de poids lourd . Donc, la spécialisation ne signifies pas grand chose .
D'ailleurs beaucoup d'évolutions en HB, proviennent de la méca Auto . Notamment l'électronique chère a Mercury, dans ses versions Verado, Optimax, Mariner, mercruiser, etc....
Pour l'entretien, trouves toi un centre agrée, pas un simple vendeur .
Revenir en haut
Charly34
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Fév - 22:01 (2011)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Pas de polémique bien sur Wink
Mais quand même une spécialisation c'est le garant d'une connaissance approfondi du matos que l'on fabrique ...non! et cela depuis des décennies.
Enfin comme je l'ai dit plus haut ce n'est pas la marque du moteur qui m'a fait acheter le bateau....Alors!
Et puis chacun à eu ou aura des experiences bonnes ou mauvaises avec n'importe quel types de moteurs.
Faut surtout pas ce focaliser sur un type particulier, pour exemple le premier bateau que j'ai acheté était équipé d'un moteur 70ch suzuki pratiquement neuf ....il n'a jamais fontionné
2ou3 milles et il s'arrêtait, je pompais et il repartait , aucun réparateur n'a été capable de trouver la panne ....depuis je suis devenue un philosophe de la motorisation marine Laughing
Revenir en haut
farani34
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2010
Messages: 1 679
Localisation: Saussan/Palavas
Sexe: Masculin
Maxou es Occita !
Votre âge: Retraité 69 ans

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 19:31 (2011)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Very Happy Question idiote, mais avais-tu ouvert ton robinet de mise à la P.A ? Embarassed
farani34 ! Okay
Revenir en haut
Charly34
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 19:47 (2011)    Sujet du message: LA MECANIQUE Répondre en citant

Laughing  Attends je reprend mon souffle.
Avant de le mener au réparateur j'ai changer le reservoir, la pompette, le tuyeau d'alimentation, les deux raccords coté reservoir et coté moteur.
Par contre c'est vrai qu'une fois sur mon premier semi rigide j'ai pas ouvert le petit robinet , le reservoir s'est écrasé et m'a bousillé la jauge.

Non Farani34 sans rire.....Je suis mécano de metier à la retraite et je n'ai mené mon moteur à réviser qu'en dernier ressort pensant qu'avec les bancs et ordinateurs les reparateurs agrées allaient pouvoir trouver la panne ....Eh bien ....Non!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:41 (2017)    Sujet du message: LA MECANIQUE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    PORT ESPIGUETTE Index du Forum -> GENERALITES -> TOUT LE MATERIEL NAUTIQUE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 313, 14, 15  >
Page 1 sur 15

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
-- Template created by dav.bo=> Fish --